Un nouveau dans la profession !?!

Posté par SYNAPCCA le 1 mars 2008

Vous avez reçu récemment un appel pour signer une pétition. En voici l’explication.

Au mois de septembre, j’ai été informé de la volonté de Nicolas Vanier d’implanter en France une structure sur une base environnementale et avec comme support les Chiens de traîneaux. Il rapatrierait son camp du Québec !

Il aurait vue sur plusieurs sites, la Maurienne, le Jura, la Haute-Savoie.

Nous avons peu d’informations sur la Maurienne et le Jura (si vous avez des infos, contactez moi. En mutualisant nos données et nos efforts nous arriverons à canaliser ses ardeurs!). Par contre sur la Haute-Savoie, son dévolu s’est porté sur le plateau des Glières.

J’ai une copie du dossier déposé. Je ne vous livre qu’un passage, pour vous donner une idée :

« Un laboratoire d’idées :

Une fois conçu, le camp, … servira de laboratoire pour tester différentes technologies : … un système de production d’électricité à partir d’une dynamo fixée sur le système d’entraînement des chiens de traîneau,… »

En Haute-Savoie la résistance s’organise. J’ai convaincu un bon nombre de personnes que ce projet est dangereux et qu’il faut se battre. Nous nous sommes réunis en un collectif : « Glières au cœur ». L’une de nos actions est cette pétition contre ces gens qui font tout et n’importe quoi au nom de la protection de l’environnement avec comme seul but leur égo et leur compte en banque !

Je compte sur votre soutien et sur votre engagement.

Le Président du SYNAPCCA

L’appel du collectif :

Le projet pour le plateau des Glières, « le camp Nicolas Vanier », fait depuis quelque temps l’objet d’un intense battage médiatique.

Ce projet a une apparence : « l’excellence environnementale ».

Il a une réalité : avec notamment la présence d’une vingtaine de chiens et d’une dizaine de chevaux, et l’affluence engendrée par le nom de Nicolas Vanier.

Ce projet fait irruption dans un rare équilibre, aujourd’hui fragile, entre les activités pastorales, de mémoire, sportives et touristiques, sur un espace déjà saturé.

Cet évènement met en évidence une réalité bien connue de tous ceux qui oeuvrent sur le plateau : un déficit de projet global fédérateur pour le plateau des Glières susceptible d’en orienter les évolutions.

Il y a pour cela un préalable : la mise en place d’une gouvernance qui fait aujourd’hui défaut.

En l’absence de telles perspectives, ce serait une faute de donner suite au projet de Monsieur Vanier. Vous trouverez le texte du projet et des avis de personnes attentives au développement durable de nos montagnes, sur :
http://groups.google.com/group/sauvegarde-du-plateau?hl=fr

Cette pétition vous est adressée par Le collectif « Glières au cœur » Collectif formé de particuliers et d’institutions, pratiquant, travaillant, accueillant ou tout simplement aimant le plateau des Glières.

Signez la pétition en ligne

Si le lien ne fonctionne pas copiez l’adresse suivante dans votre navigateur :
http://www.lapetition.com/sign1.cfm?numero=1599

Laisser un commentaire

 

Le VP Marie-Victorin |
TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU... |
LE CH'VEU 2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'ECRIT D'HYMALET
| Original Pepos Style
| Le blog de Merlin Bonheur