Notre Vice-Président, Bernard Dumoulin, dans « Opération Tonnerre »

Posté par SYNAPCCA le 29 novembre 2012

Le 2 janvier 2013

LA CHUTE

Apres avoir brillé (tout est relatif) sous des cieux aux aurores boréales, voici le temps des horreurs comportementales.

Dieu le père chevauchant son astéroïde pleinement convaincu de ses droits divins, viens d’être rappelé par les droits des vivants.

Et oui, à ces niveaux de croisière l’oxygène ce fait rare et engourdi le conscient. Une forme d’euphorie envahie le patient et les délires s’installent.

Dés lors qu’on franchis la ligne on se destine au néant.

Le respect de l’être, de l’autre lorsque n’existe pas ou plus, a démontré par le passé ce qui peu ce faire de plus vil. L’histoire nous montre que l’homme peut basculer aisément dans une tyrannie arbitraire quand il pèche par hybris.

A ce niveau, l’excuse des compétences et de l’engagement ne peut servir de circonstances atténuantes ou d’alibis

A vouloir voyager dans les labyrinthes de la manipulation, la descente aux enfers guette ceux qui perdent l’étoile polaire

Au moyen âge l’horizon correspondait au vide, nous venons de perdre un curieux !!

Petits thèmes de méditation :

  • « Qu’y a-t-il dans l’être humain de si extraordinaire et singulier que l’on puisse prétendre fonder sur lui la philosophie, la politique et la morale? « 
  •  » N’étant rien, l’homme peut tout devenir. Doté de la liberté, il lui revient d’inventer son destin. »
  •  » En l’animal, la nature parle tout le temps, à travers ce qu’on appelle l’instinct naturel. Dans l’être humain, au contraire, comme le déclare rousseau,  » La volonté parle encore quand la nature se tait »

Citations de PIC DE LA MIRENDOLE, philosophe du 15ème siècle, nous lui devons la naissance de l’humanisme moderne.

Le 29 novembre 2012

LE PASSAGE D’UNE COMÈTE

Nous avons pu suivre ces dernières années la trajectoire d’un astéroïde qui dans son sillage a grandement bouleversé notre petit monde.

Dans le microcosme du traîneau à chiens, qui, replacé dans un contexte d’analyse sur la complexité et la compréhension de l’infini,  donne à réfléchir sur l’influence et l’impacte qu’une telle comète à pu avoir sur notre milieu.

Comme tout ce qui tombe du ciel et régit par les lois de la gravité !!!. Après l’effet visuel de la QUEUE de la comète, quoi de concret, de durable ? La comète est passée les planètes continuent de tourner.

Certains esprits éclairés ont pu déterminer l’orbite de ce phénomène et s’attendaient après avoir semé le trouble, qu’elle continuerait sa route et que l’oubli d’un tel incident au regard de l’immensité du cosmos  serait a court  terme effacer de la mémoire collective

  • Moi ou les autres ?
  • Briller ou durer ?
  • L’intérêt collectif ou mon propre intérêt ?

Depuis des millénaires l’homme butte sur ses travers, il se relève et repart tète baissé dans les même schémas.

.Diviser, opposer, vouloir régner a toute fin, se traduit au final par une rupture.

Notre sport et activité professionnelle se trouvent actuellement dans une mauvaise posture.

Que d’années et d’énergie perdues au détriment d’un avenir qui aurait pu être à la hauteur de valeurs communes, la passion, la liberté qui habitent se sport.

Les perspectives viennent des idées, la réalité dépend de ce que l’homme en fait.

Au travers de ces quelques lignes je, nous, souhaitons que dans un proche avenir, les responsables qui gèrent ce sport, cet état d’esprit, réapprennent et envisagent d’agir ensemble pour les intérêts de tous.

Notre Vice-Président, Bernard Dumoulin, dans

Le 18 septembre 2011

La vie est courte ! L’Homme est petit face à l’immensité de ce qui l’entoure. Cependant, la soif de pouvoir, le besoin de montrer aux autres que l’on existe par ses « conquêtes », fait que par moment ça tourne au ridicule…

En 1999, une équipe armée par la conviction de faire vivre et pérenniser notre profession de Musher Pro, a œuvré pour créer un diplôme, le B.F.E .S. Ce travail d’équipe entre la F.F.S.T.  et le SY.NA.P.C.C.A. a abouti, et à cette époque, laissé percevoir l’éventualité d’une relation basée sur le respect et la différence. Notre intérêt commun étant de promouvoir notre sport sous toutes ses pratiques.

Mais voilà… !!! Dans une histoire, Il faut toujours que le spectre de  la complexité des rapports humains plane et s’abatte pour au final détruire ce qui aurait pu être beau !

Depuis 1999,  la formation, en dehors de sa période de rodage, c’est transformée au fil du temps en une dévoreuse de directrices et directeurs de la formation (F.F.S.T.)  et tout cela dans une errance géographique guidée par le « bon vouloir » et l’habileté d’une nature mégalomane !

Combien de stagiaires, de formateurs et de maîtres de stage ont fait les frais d’avoir, à un moment ou à un autre, « oser » s’opposer à « dieu » ??

Il est très habile de créer des situations, un climat de défiance pour que les gens qui dérangent quittent le navire sans qu’il n’y ait aucune esclandre ! Ce servir du temps et du découragement, voilà de beaux outils que l’on a du mal à identifier sur ce manège d’une « honnêteté calculée » ! Il est certain que le conditionnement des troupes fonctionne toujours mieux lorsque le public est jeune et inexpérimenté et que la « parole » est unique !

Combien diront que le SY.NA.P.C.C.A. est un ventre mou… qui patine sur place et montre peu d’ambition syndicale. Je  leur répondrai que la diversité des caractères qui l‘a composé et qui le compose aujourd’hui est représentative d’une expression honnête et démocratique. Son évolution s’est faite au rythme de ses composantes humaines.

Ceci dit, le bilan est quand même conséquent. Il ne faudrait pas oublier que remis dans le contexte des années de  sa création, arriver à créer un groupement de caractères aussi incontrôlables pour envisager l’avenir et la construction de notre profession a été une sacrée entreprise !

Certes il est facile de commérer, mais voilà le gros du travail de défrichage a été fait. La route a été tracée. Il vous est bien aisé maintenant de critiquer la qualité du revêtement !!!

Où se situe l’intelligence ? Est-ce de vouloir régner à n’importe quel prix sur un troupeau de brebis bêlantes à l’unisson les louanges de « dieu » ? Ou est-ce avoir un panorama dans lequel l’expression des différences puisse s’exprimer ?

Nous représentons une population et une activité confidentielle. Je me demande s’il est très judicieux de fragmenter à l’infini le petit groupe que nous sommes ? Cela donne au regard des personnes extérieures et notamment aux institutions qui nous dirigent une image d’immaturité imbécile !

Alors, « diviser pour mieux régner »  mais au final sur quoi et pour qui ?

Laissons-nous guider par l’intérêt commun !!!


BD007

20 Réponses à “Notre Vice-Président, Bernard Dumoulin, dans « Opération Tonnerre »”

1 2
  1. Jeremy Fontanel dit :

    Question : comment un aussi petit nombre de professionnels (j’entends les vrais pros.. pas les pros du dimanche)vous avez pu en arriver là ? Je comprends mieux l’attitude des mushers pros de ma station installés eux aussi depuis 20 ans et qui ne veulent rester indépendants de toute cette …. excusez du mot : mafia ! Et les chiens dans tout ça ?

  2. omaley dit :

    Que va donc devenir nos petits apprenti
    musher dans cette gueguerre ils ne se retroivent pas
    Qui a raison
    donnez votre avis l ecole actueele va mourrir
    a
    Alors que va t il se passer

    Des promesses…..passez a l acte et denoncez les abus

    COURAGE

    • SYNAPCCA dit :

      Merci pour ces encouragements.
      Le SY.NA.P.C.C.A. a toujours défendu les Mushers professionnels dans toute leur diversité. Nous sommes conscients que les actions menées peuvent inquiéter les jeunes en formation. Mais ces actions concernent leurs conditions de formation et leur avenir professionnel. Nous ne laisserons personne sur le carreau.
      Jusqu’ici nous avons été impuissants. Le SY.NA.P.C.C.A ou ses sympathisants ont été sciemment écartés de toute action concernant cette formation et sa certification. De plus, personne ne voulait témoigner de ce qui se passait : le chantage à l’obtention du diplôme est récurant dans les échanges avec les personnes qui nous ont contactées. Que pouvons-nous faire sans preuve ?
      Aujourd’hui les langues se délient. Des courriers explicites nous sont adressés émanant de stagiaires en formation, de diplômés…
      Vous dites « l’école actuelle va mourir ». Il faut savoir que cette école a fonctionné de fin 2009 à 2012 malgré la caducité de sa déclaration comme organisme de formation, mettant stagiaires et maîtres de stage en infraction.
      Le D.E.J.E.P.S. devait s’inscrire dans la continuité du B.F.E.S. il doit être la finalité d’une formation sérieuse. L’idée de départ était de confier toute la partie « non professionnelle » à un centre gestionnaire rompu aux formations des métiers de l’animation et du sport. Les Mushers professionnels n’interviendraient que sur le spécifique de notre métier.
      Une vraie formation doit permettre à tout un chacun de favoriser son évolution dans les domaines du savoir, de la réflexion, du comportement et des relations.

  3. Jeremy Fontanel dit :

    Ce n’est pas pire que l’image donnée par l’EFM ! Lorsque j’ai eu l’audace de demander des renseignements sur la formation et les formateurs…. la réponse est édifiante ! Je peux la difuser à toute personne intéressée.

    • SYNAPCCA dit :

      j’ai pu lire cette « réponse courtoise » postée sur un forum bien connu, juste avant qu’elle ne soit censurée par les administrateurs. Comme d’autres posts d’ailleurs (lien vers le blog du SYNAPCCA)….. qui au goût de certains ne sont pas « politiquement corrects ». La vérité dérange t’elle autant ?

  4. Mellina muriel dit :

    Sans vouloir porter de jugement, comment un syndicat professionnel qui se dit sérieux et représentatif peut-il laisser paraitre des commentaires anonymes qui relèvent de la calomnie et de la diffamation.
    Ce blog est accessible à tous et à des clients éventuels, quelle belle image de la profession est donnée ici.
    Ayez au moins le courage de signer vos publications,

    Réponse :
    Bonjour Daniel,
    Tu as raison de dire que l’image des mushers en général prête à sourire vu de l’extérieur.
    Cela remonte à plusieurs années, à la création des deux FEDES .
    Dans le cas présent nous ne sommes plus dans le débat sur le  » BLEU des yeux des chiens », mais sur une situation très grave qui relève du respect de l’être humain face à une autorité et au retour à une normalité dans une formation diplômante d’état.
    En 1999 tout avait été fait pour que la démocratie soit respectée. La formation était la synthèse de courants qui se complétaient, mais voilà au fil des années nous nous trouvons dans une situation qui nécessite un changement de cap, qui risque de s’opérer dans la douleur !
    Effectivement nous pourrions adopter la philosophie « JE NE SUIS NI POUR NI CONTRE BIEN AU CONTRAIRE ». Jusqu’alors nombre de personnes n’ont pas pris position, continué leur petit travail de boutiquier, consolider leur chiffre d’affaire en surfant sur une situation qui ne peut convenir seulement à un certain nombre.
    BD007

    • SYNAPCCA dit :

      Délation, discrimination, intimidation, propagande, dénigrement, ne sont pas les moteurs du SY.NA.P.C.C.A.
      Comment peut-on considérer des consignes de soi-disant représentants des professionnels qui incitent à envoyer des courriers et de porter plainte à la gendarmerie pour évincer un Musher pro installé depuis 20 ans mais qui n’adhère pas à leurs idées pour récupérer une zone de travail.
      Quel crédit donner à « la création d’une liste officielle nationale correspondant à un cahier des charges (basé sur les règles d’usage déjà écrites par le xxx) Si le musher ne répond pas à ces critères, il sera radié de la brochure xxx, est verra un grand nombre de porte se fermer (comme sur les sites de ski de fond). »
      Ne sont-ils pas capables de prouver par leur travail, leur compétence…

  5. les lutins de l'in..formation dit :

    Notre peu brillant astéroïde,qui se prend depuis toujours pour le roi soleil,ayant abusé une fois de plus de son pouvoir et sentant son trône vaciller,a lancé un cri de ralliement à ses troupes à grand renfort de « SAUVEZ VOTRE ECOLE », pour mieux cacher son « SAUVEZ MA TÊTE! ». A tous ceux et celles que concerne l’actuelle « tectonique des plaques » de la formation,sachez que ni votre école, ni votre diplôme ne sont en danger comme il lui plait de vous faire croire!( coutumier du fait,il a tenu ce même discours chaque année à toute les promotions!quelle originalité!!).Sont seulement remis en cause les agissements douteux et abusifs ,les manques d’une seule entité qui croit n’avoir que des droits et aucuns devoirs!Anciens et actuels élèves, nous avons tous connus les discours diffamatoires et manipulateurs de ce dangereux personnage qui n’hésite pas à user de chantage au diplôme ou intimidations en tous genres pour faire taire toute volonté de protestation!(sa dernière « crise d’autoritarisme » a l’encontre d’une stagiaire qui a osé manifesté son mécontentement parle d’elle même!)Votre avenir ne dépend pas d’un seul protagoniste qui lui seul devra répondre de ses actes.LA TERRE NE S’ARRÊTERA PAS DE TOURNER A CAUSE DE LA CHUTE D’UN MINUSCULE ASTÉROÏDE RESPONSABLE DE SA PROPRE IMPLOSION!

  6. avatar dit :

    P.S:Serions nous enfin à la veille de LA FIN DE CE TRISTE MONDE???

  7. avatar dit :

    Bien mal ac(queue..)quis ne profite jamais! Après l’illusion de l’astre s’ouvre l’ère du…désastre!Et en matière de « trou »,c’est plutôt le « trou noir » qui se profile..La « fesse » cachée de la lune n’est décidément pas belle à voir!La planète MARS,un coup de (petite!)barre et c’est le …départ!!Car EL DIRECTOR,EL DICTATOR,il n’y avait qu’un pas (poil?)..Un petit pas pour l’homme,mais un grand pas pour notre hilarité!!!

  8. belette dit :

    ….Chapeau !!! c’est qu’il était inspiré le 007 ! il y a de la matière pour, aussi…Je me suis bien marrée…Oui, les planètes continuent de tourner et fort heureusement d’ailleurs ! Ah! la nature humaine c’est quelque chose, l’humilité parait qu’elle arrive en prenant de l’âge, et bien faut pas d’espérer alors. J’ai souvent entendu dire  » de toute façon nous finirons tous de la même manière, sous terre et mangé par les vers » (beurk!) et OUI, ça fait réfléchir non ? enfin peut-être qu’il y en a qui peuvent pas parce qu’ils se prennent trop au sérieux ! bou…. bin ils devraient justement ! Nous sommes petits, non par rapport a l’univers ? Oui, oeuvrer dans l’intérêt de la profession, logiquement nous devrions être motivés que pour ça ! enfin logiquement ! Aller faut y croire et laisser aux gens d’évoluer dans le bon sens, ça va peut-être bien finir par viendre !

  9. jelol dit :

    En tous cas je peux vous dire que les planètes qui tournent toujours se marrent bien d’avoir les échos de ce mauvais sitcom qu’on pourrait appelé « Plus belle Ma vie » ; c’est que la planète Plucon a des responsabilité maintenant … le dicton « coucher pour réussir » n’a jamais été aussi bien interprété, félicitations à l’heureuse élue de sa qu… euh non de son … coeur. Merci pour ses inédits croustillants qui nous font réaliser que chaque jour est un cadeau et que ya toujours plus malheureux que nous dans ce bas monde, quelle vie de merde ils ont ! les pauvres … pensée pour eux

  10. sujdovic dit :

    salut à tous,
    petite précision: en 99 est né le BFES après qu’ »une équipe armée par la conviction de faire vivre et pérenniser notre profession de Musher Pro »,constituée de musher pro issu du SYNAPCCA à l’exeption de Lionel Payen(viré de la fédé juste après la première session…). De plus si le SYNAPCCA c’est rapproché de la Fédé c’est par obligation, le ministére du travail ayant renvoyé le SYNAPCCA vers « jeunesse et sport » et J.S vers son unique interlocuteur la fédé délégataire.
    La fédé n’a fait que récupérer le travail du SYNAPCCA, vendu très cher aujourd’hui.
    Tof un cofondateur du SYNAPCCA présent dans cette aventure.

1 2

Laisser un commentaire