En réponse …

Posté par SYNAPCCA le 2 juillet 2018

Communiqué du 2 juillet 2018 :

Nous sommes très étonnés d’apprendre ce qui se répand sur les réseaux sociaux. Nous ne savons actuellement pas qui est a pris cette initiative et les buts cachés. D’aucuns diront certainement que ce sont les stagiaires du DE, mais en réalité nous nous posons la question de savoir qui tire les ficelles derrière le rideau ?

Nous ne comprenons pas cette attitude et nous nous demandons quelles intentions se cachent derrière cette manœuvre propice à entacher les relations avec la FFST.

Cette lettre ouverte est dangereuse, non pas pour le syndicat, mais pour toute la profession !

Elle remet en cause la justification du DEJEPS AC :

  • avec la promotion du BPJEPS APT, alors qu’il n’y a aucune formation canine dans le BPJEPS !
  • sur la cani randonnée et de la FFAthlétisme : pour impacter les disciplines dites hybrides difficile de faire mieux ! (après la cani raquette et le ski JO il ne reste que la trot…)

Rappelons tout de même que les activités professionnelles de Mushing ne peuvent être exercées sans les exigences du code rural, malgré une certification ou un titre MS, MA …

S’il n’est pas obligatoire, Le CMCCA réunit les formations INDISPENSABLES et OBLIGATOIRES au travail avec des chiens en présence du public, gestion d’un élevage, transport d’animaux vivants, règlement sanitaire… ! Sans lesquelles le DEJEPS ne pourrait être valable ! 

Le CMCCA donne les compétences d’un métier qui sera apprécié par un juge en cas d’accident menant au tribunal ! il est donc fortement recommandé de se former…

Nous sommes inquiets sur le signal qui est envoyé à destinations des acteurs, futurs acteurs et observateurs de la profession …

C’est également sans compter sur les dommages collatéraux :

Le syndicat s’est porté partie civile aux cotés de MSJ sur le procès d’une personne qui travaille sans diplôme ! Nous craignons une remise en cause de toutes les tentatives de mettre fin aux pratiques illégales…. fallait-il encourager les pratiques non diplômées et informer le grand public sur les « biais » existants en l’état ?

Nous souhaitons vivement que les protagonistes de cette initiative prennent le temps de la réflexion et retrouvent le chemin du bon sens et des intérêts communs.

Néanmoins, Nous désirons remettre les choses à leurs places ! N’oublions pas qu’une cacophonie de ce genre donne une image d’immaturité à destination des institutions, des spectateurs… La crédibilité de nos activités de loisir et sportives peut être mise à mal.

Le SY.NA.P.C.C.A s’est investi au coté du CREPS Auvergne Rhône Alpes et de la FFST pour relancer la formation DEJEPS. Ce partenariat s’est concrétisé au travers d’une convention tripartite garantissant la position et les intérêts de chacun.

Nous avons vu dans le redémarrage de la formation D.E., une aubaine pour créer une vraie filière professionnelle de l’attelage canin.

A l’automne dernier, la formation « SIL » mise en place en 2014, arrivait à sa phase finale de validation et allait devenir une certification inscrite au RNCP. Mais, c’était sans compter sur l’intervention de la FFST (Vous pouvez consulter le fichier pdf CTR_AGPE_06-18 AG) qui nous a causé quelques frayeurs….

Le dossier était solide et a été reçu favorablement par la CNCP. Le CMCCA, Certification Musher Conducteur de Chiens Attelés est enregistré au RNCP par Arrêté du Ministère du travail du 31 janvier 2018. (fichier pdf rncp 31 janvier 2018). Une proposition d’encadrement de l’activité a été faite au président de la FFST, qui l’a refusée d’emblée…

Entre la création du diplôme SIL/CMCCA et le DE, notre syndicat n’a œuvré que dans le but que notre filière soit dotée des outils nécessaires à la pérennisation des structures existantes et futures. Loin de nous la volonté d’entretenir des querelles de chapelle. Nous essayons d’avoir une position et une vision d’ensemble bénéfique à notre métier, volet agricole inclus.

Lors de la dernière réunion concernant le DE avec le CREPS, la FFST, le CFPPA, des crispations subsistaient quant à l’intégration de la randonnée avec un chien dans la certification finale. Confortant ainsi le CMCCA comme « prépa » au TEP du DEJEPS AC.

Comme message d’apaisement, nous nous sommes engagés à proposer au président de la FFST un compromis sur la « Cani rando »

Une proposition a été envoyée au Président de la FFST avec une demande de réponse au 30 juin 2018. Cette proposition a été transmise au Ministère des Sports.

Nous souhaitons grâce cette proposition que notre filière gagne en solidité et dans le respect de nos partenaires.

À ce jour nous n’avons toujours pas de retour du Président de la fédération délégataire.

Nous restons mobilisés et à l’écoute de toutes voies qui iraient vers la normalité.

Le Président et le Vice-président et tous les Membres du SY.NA.P.C.C.A

 

Une Réponse à “En réponse …”

  1. BF dumoulin dit :

    REGARDONS AUTOUR DE NOUS
    La science grâce à des intelligences remarquables a investi le domaine des nanoparticules
    cette avancée scientifique a ouvert des horizons nouveaux pour la recherche .
    Pour cela ces chercheurs n’ont pas confondu nanoparticules avec nanointelligences.
    Si l’on regarde autour de nous le fonctionnement et l’ordonnancement de la nature, on
    constate que la concurrence entre les plantes est guidée par l’instinct de nature ou plus
    précisément par une forme d’intelligence qui permet à certaines plantes de s’associer et de renforcer
    leurs positions pour écarter la concurrence .
    Cette énergie déployée est donnée à l’intérêt commun à la survie d’un microcosme .
    Il n’y a que peu de place pour des plantes ou fleurs qui de leur hauteur et d’un regard hautain
    n’auraient que l’ambition de rayonner ou de toiser leur entourage. D’ailleurs elles n’y survivraient
    pas , tel est l’équilibre des choses et cette forme d’intelligence et d’énergie, le monde des humains
    devrait plus souvent s’en inspirer.
    Plutôt que de vouloir briguer je ne sais quelles positions sociales ou ambitions dites « politiques«
    il serait bon pour certains de pratiquer le jardinage pour essayer de comprendre le sens des choses
    qui nous entourent, rester humble et apprendre ce qu’est la vie et donc apprendre à vivre.
    Les belles leçons de vie ne sont pas aussi éloignées de nous qu’on pourrait le croire.
    Notre « univers » ne nous appartient que de façon ponctuelle et éphémère; essayons de préparer
    un terrain fertile pour les générations de musher qui nous succéderont .
    BD007

Laisser un commentaire

 

Le VP Marie-Victorin |
TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU... |
LE CH'VEU 2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'ECRIT D'HYMALET
| Original Pepos Style
| Le blog de Merlin Bonheur