Les activités

Les Normes d’Encadrement

L’enseignement, l’animation, l’encadrement, l’entraînement, de la conduite d’attelage de chiens, sur neige et hors neige en utilisant le traîneau à chien, la pulka scandinave et le ski jorring, la cani-rando, le sulky, la cani-roller et kart, un vélo, une trottinette ou tout véhicule à roues et engins tractés ou attelables, ainsi que toute activité connexe, entrent dans le champ de compétence d’un Musher diplômé du BEFS, dans le respect des lois et des règlements qui régissent l’enseignement sportif rémunéré. (Code du sport)

Les activités sont encadrées par un Musher diplômé. Un Musher stagiaire n’est pas autorisé à encadré seul, il doit être sous l’autorité de son maître de stage ou d’un autre Musher diplômé.

Un Musher stagiaire, lors de son test d’entrée en formation, signe une convention de stage tripartite (FFST, maître de stage agréé et stagiaire). Il doit être titulaire de l’A.F.P.S. (Attestation de Formation aux Premiers Secours), d’une Licence BFES de la FFST.

Diplôme = Sécurité

Le professionnel a seul les compétences pour animer et enseigner les connaissances et savoir-faire propres à la pratique de l’activité et au milieu.

Il choisit son itinéraire en fonction du terrain, de l’enneigement, des capacités physiques des clients et des possibilités de son attelage.

Il doit assurer par une obligation de moyens, une surveillance permanente du comportement du pratiquant lui permettant d’agir directement sur celui ci.

Il se réserve le droit d’annuler ou de limiter une prestation si les conditions présentent un trop grand risque. Ces risques sont laissés à la seule appréciation du professionnel.

Le professionnel doit maîtriser les conditions climatiques, nivologiques et du terrain, Il doit prendre connaissance de la météorologie et de la nivologie avant tout départ.

Posséder en permanence sur lui, une trousse de secours pour ses clients, ses chiens et lui-même.

Définition des activités

En règle générale :

Le professionnel est le seul responsable et décideur du nombre d’attelages et de leur configuration et cela à chaque prestation.

Il doit faire précéder l’activité d’une partie théorique et donner les consignes de sécurité.

Le nombre de chiens sera adapté au poids des clients ou charge transportés et aux conditions de terrain.

puce rondIl doit :

  • Provoquer la découverte d’une région et la qualité d’un milieu naturel et de ses environnements culturels, touristiques, etc.
  • Respecter l’environnement, s’assurer du respect de la propreté sur les sites d’activité, des gîtes et refuges utilisés, ainsi que la réglementation des Parcs et Réserves Naturels.
  • Respecter les pistes réservées, la gestion des flux imposée par les stations et s’acquitter d’une redevance si besoin est.
  • Maîtriser l’encadrement de plusieurs attelages et de plusieurs clients.
  • Adapter les conditions de progression au client le plus faible.

Les activités « neige »

Le portage :

Cette activité consiste à transporter du matériel dans le traîneau, avec comme charge moyenne 20 kg par chien.

Les clients restent responsables de leur personne. Le Musher Pro reste libre du choix de son itinéraire, en fonction du terrain, de l’enneigement et des possibilités de son attelage.

Le transport de personne ou « baptême »:

Cette activité consiste à transporter des personnes assises dans le traîneau, en leur faisant découvrir l’activité, les chiens au travail.

Le traîneau est conduit exclusivement par le Musher Pro.

Dans le cas d’un convoi, les autres traîneaux ne peuvent pas être conduits par un client.

Il est conseillé de varier les parcours, de limiter les rotations, la notion de plaisir doit être préservée.

L’initiation :

Cette activité consiste à faire l’apprentissage de la conduite du traîneau à des clients en leur fournissant l’enseignement, les attelages et le matériel garantissant leur sécurité.

Dans cette activité, en plus des conditions climatiques, nivologiques et du terrain, le Musher Pro doit :

puce étoile Transmette un enseignement technique de la conduite d’attelages.

puce étoile Adapter la puissance des attelages confiés aux clients en prenant comme moyenne qu’un chien peut tirer une charge équivalente à son poids.

traineau

Le perfectionnement :

Idem que pour l’initiation mais en procurant une formation technique plus poussée guidée par la notion d’évolution.

La randonnée :

Activité pratiquée en terrain non balisé.

Le cahier des charges de l’initiation et du perfectionnement est ici alourdi par le fait que l’activité se déroule sur un

grand territoire. Les conditions climatiques peuvent y avoir un rôle conséquent. Ces faits requièrent une

pulka

préparation sérieuse pour chaque randonnée.

La pulka scandinave et le ski jorring :

Cette activité consiste à faire l’apprentissage de la pulka ou au ski jorring à des clients en leur fournissant l’enseignement, les attelages et le matériel garantissant leur sécurité.

Il est recommandé d’adapter le choix des chiens par rapport au client afin de créer un binôme efficace.

Une évaluation préalable du niveau de ski de fond de chacun est souhaitable.

Les activités hors-neigecanirando

Dans ces activités, le Professionnel doit équiper ses clients de matériel de protection adapté.

La cani-rando et sulky :

Rencontre pédagogique entre un chien et un client.

Découverte du monde du chien attelé sous forme d’une promenade avec les chiens tenus en laisse ou attachés à la ceinture ou au sulky.

La cani-roller et kart :

Initiation à la conduite d’attelage de chiens, hors neige en utilisant un vélo, une trottinette ou tout véhicule à roues et engins tractés ou attelables.

5 Réponses à “Les activités”

  1. marianne dit :

    bonjour je voudrais organiser des randos à pied avec harnais et mes propres chiens ,je suis d’une region ou il n’y a pas de neige et je ne veux pas de chariot ni attelage existe t-il une formation diplomante pour cette seule activité?

  2. debut2011 dit :

    Article très intéressant
    Merci de toutes ces informations sur l’encadrement !

    Maintenant :
    quels sont les profils de vos « adhérents » ? « clients » ?
    Bonne continuation
    Cordialement

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  3. MASSON dit :

    Bonjour,

    Je vois que pour exercer la profession de Musher il est nécessaire d’avoir un diplôme. Cependant je ne suis pas sûr d’avoir bien compris. S’agit-il d’un BEFS ou d’un DEJEPS (à moins que le premier soit une déclinaison du deuxième).
    En outre quelles sont les conditions pour intégrer la formation menant à ce (ces) diplôme(s)? Est-elle aménageable dans le temps?
    Quel est, concrètement, le contenu de cette formation? A qui s’adresser pour entamer cette formation? Y a -t’il des préalables à remplir avant cette formation? Merci par avance pour votre réponse.

    Patrice Masson (cellulaire: 0671179913)

  4. SYNAPCCA dit :

    Une question intéressante….
    la réponse fera appel au bon sens et à une « gestion en bon père de famille » :
    le nombre d’attelages (non pas le nombre de clients) sera dans un premier temps limité par le nombre de chiens du professionnel !
    Il ne sera pas possible de mettre à dispo 5 attelages si l’on dispose de 10 chiens.
    Il faut prendre en compte la configuration du terrain, la météo :
    un pro qui a derrière lui 8 attelages en terrain accidenté, conduit par des débutants, par temps de brouillard ne pourra en aucun cas assurer une sécurité totale au-delà du troisième voire du quatrième attelage.
    Le professionnel doit assurer par une obligation de moyens, une surveillance permanente du comportement du pratiquant lui permettant d’agir directement sur celui ci.
    En cas d’accident sa responsabilité peut être engagée au titre des
    Articles : 1382, 1383 du Code Civil et 319, 320, R40 du Code Pénal.
    Le nombre préconisé, pour assurer la sécurité des clients est de 5 à 6 attelages.
    Mais ,  » Le professionnel est le seul responsable et décideur du nombre d’attelages et de leur configuration et cela à chaque prestation. »

  5. kain dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces conseils intéressants.
    Je n’ai pas trouvé de normes d’encadrement limitant les effectifs qu’un professionnel peut encadrer dans le code du sport. En existe-t-il? Est-ce qu’un musher par exemple, sera restreint à encadrer moins de 10 clients, ou peut-il en prendre autant qu’il veut lors d’une sortie ou d’un raid?

    Merci d’avance pour votre réponse.

Laisser un commentaire

 

Le VP Marie-Victorin |
TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU... |
LE CH'VEU 2013 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'ECRIT D'HYMALET
| Original Pepos Style
| Le blog de Merlin Bonheur